Catégories
Warren Buffet

Les 10 meilleures habitudes financières de Warren Buffett

Warren Buffett

Warren Buffett fait partie des meilleurs investisseurs de notre époque et des hommes les plus riches de la planète.

Estimant sa fortune à 82,5 milliards de dollars en 2019, le magazine Forbes le classe troisième fortune au monde. Devenu milliardaire en 1990, le PDG de Berkshire Hathaway a même battu son ami Bill Gates pour le titre de l’homme le plus riche du monde

Quelles sont les habitudes financières de Warren Buffett ? 

Warren Buffett n’est pas devenu riche en faisant de la magie ou en jouant aux jeux de hasard. Sa réussite est grandement due à son sérieux, à son sens développé des affaires, à une stratégie d’investissement mûrement réfléchie et à des décennies d’expérience. Comme tout investisseur, il a connu son lot de déceptions et de périodes d’incertitude. Toutefois, à chaque fois il a su se relever et aller de l’avant. Alors quels sont ses secrets ou les habitudes financières qui lui ont permis d’émerger du lot ?

Habitude n°1 : ne jamais s’endetter et épargner

Pour y parvenir, il faut vivre au-dessous de ses revenus et non au-dessus. En même temps, cette pratique permettra à tout investisseur d’économiser de l’argent. En outre, il faut à tout prix éviter de s’endetter ou de contracter des crédits.

Habitude n°2 : lire, étudier et apprendre

Il faut lire tout ce qui a trait aux affaires, à la comptabilité, aux investissements et investissements potentiels. Avant de se lancer dans les investissements, il faut toujours réfléchir au meilleur processus en effectuant des recherches approfondies sur les entreprises et en émulant les meilleurs investisseurs. Aussi, il est très important de savoir déterminer la valeur intrinsèque d’une entreprise. Enfin, et avant de se lancer, il faut se fixer des objectifs et apprendre de ses erreurs.

Habitude n°3 : acheter des entreprises

Pour créer de la richesse, il faut posséder des entreprises en commençant à investir tôt dans la vie. Pour ce faire, il faut devenir le propriétaire d’une partie ou de la totalité d’une entreprise en achetant ses actions. Pour investir, il faut se baser sur les mêmes critères pour acheter une partie ou la totalité de l’entreprise. En outre, il faut choisir des entreprises qui vous plaisent et qui vous rapporteront de l’argent que vous réinvestirez pour l’acquisition d’autres entreprises.

Habitude n°4 : comprendre ce qu’on possède

Lorsqu’on détient une partie ou l’ensemble des actions d’une entreprise, il est impératif d’analyser et comprendre comment elle fonctionne en faisant abstraction de ce qui se passe sur les marchés. C’est pourquoi il ne faut jamais investir dans une entreprise dont on peut comprendre le fonctionnement. Il faut être en mesure d’expliquer à un enfant, en employant 3 phrases tout au plus, la manière avec laquelle cette entreprise réalise ses bénéfices.

Habitude n°5 : Investir dans la valeur

Un bon investisseur devra déterminer la valeur intrinsèque d’une entreprise. Aussi, le choix de son investissement devra se porter sur des actions avec un prix équitable ou bon marché. 

L’investissement doit générer des revenus durables avec des marges bénéficiaires élevées. Aussi, quel que soit le bénéfice par action, le rendement des capitaux propres d’une entreprise devra être supérieur à la moyenne. Par ailleurs, il faut se focaliser sur les moyennes s’étalant sur quatre ans au moins, plutôt que de se référer aux résultats annuels.

Le choix des entreprises devra se porter sur celles dont les produits résistent à la dépression et à la récession. Aussi, les prix de ces produits doivent pouvoir augmenter au-delà du taux d’inflation.

Enfin, les entreprises choisies devront bénéficier d’une bonne gestion, avoir des opportunités de croissance et avoir les capacités de faire barrage à la concurrence. Par ailleurs, leur historique opérationnel doit être cohérent.

Habitude n° 6 : choisir des entreprises bien gérées

L’entreprise choisie par l’investisseur doit être gérée de manière compétente et rationnelle. Par ailleurs, la politique de la direction avec les actionnaires doit être claire, ouverte et honnête en évitant « l’impératif institutionnel », qui consiste à imiter le comportement d’autres entreprises, notamment lorsqu’elles se comportent malhonnêtement avec leurs actionnaires ou de manière irrationnelle. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’il y a plus important qu’une bonne gestion : la qualité intrinsèque d’une entreprise.

Habitude n° 7 : investir sur le long terme

Lorsqu’un investisseur achète des actions ou toute une entreprise, il devra prendre la décision de la garder pendant quelques années (20 ans selon Buffett), en résistant à l’envie de vouloir vendre ou acheter, sachant que l’inactivité est préférable à certaines actions. En règle générale, il faut investir sur le long terme plutôt que de réaliser des petits investissements sur le court terme.

En matière d’investissement, il faut opter pour les entreprises ayant des besoins faibles en capitaux, sachant que les meilleures entreprises sont celles qui proposent des produits que les consommateurs utiliseront de manière régulière et durable. 

Habitude n° 8 : Maintenir une marge de sécurité

Un bon investissement ne s’improvise pas, il nécessite une bonne préparation. Le cas échéant, un investisseur devra prévoir une marge de sécurité pour chaque investissement qu’il réalise. Cette marge, lui permettra de réduire les risques en se focalisant sur un nombre réduit d’actions et de faire face aux imprévus et aux erreurs de jugement.

Cette marge de sécurité s’obtient en choisissant les actions avec une valeur intrinsèque supérieure à celle payée par l’investisseur lors de l’achat.

Habitude n°9 : ignorer la Bourse

En choisissant d’investir dans une entreprise, il faut se baser sur ses fondamentaux plutôt que sur ses valeurs en bourse. Par ailleurs, l’investisseur doit vérifier la santé financière de l’entreprise en se rassurant sur l’absence d’endettement.

Aussi, il faut éviter tout ce qui a trait à la spéculation, en faisant par exemple des prédictions sur le marché boursier ou sur les taux d’intérêt. 

Par ailleurs, dans où les fondamentaux d’une entreprises changent, il faut pertinemment réduire la position ou vendre.

Habitude n°10 : faire des dons à la société

Lorsque ses moyens financiers le lui permettent, l’investisseur peut faire des dons d’une partie de son patrimoine à des œuvres caritatives. Il peut également leur consacrer un peu de son temps et de ses efforts. En 2006, l’investisseur hors pair Warren Buffet a fait don de 85% de sa fortune personnelle à des organisations caritatives. Ce taux représentait plus de 37 millions de dollars américains. 

Êtes-vous prêt à commencer?